Un contre exemple en accroche pour biaiser le titre, une sélection d’images de Patofoto, l’alias de Patricio Suarez, qui ne ment cependant pas. Des carrés, des noirs, la simplicité du corps révélé dans la chimie face ou contre des lumières complètement réelles et pourtant magnifiées dans cette splendeur de la simplicité.

Decouvrez le reste des photos sur son stream

>>> http://www.flickr.com/photos/pato55/