Une sélection de photos de Joanne Leah, accompagnée de peu de mots. J’aurais l’impression de me répéter mais j’aime la douceur du presque, la douleur du réussi, les yeux dans le noir, sentir les photos par le bout des doigts, se sentir à la fois ailleurs et dans la pièce avec le modèle et le photographe. Sentir que ça vit dedans, dessous, derrière… sans édulcorant, sans trop d’auto, sans trop le style des partout, du in, du hype, des poutreuses de modeuses. Un air du temps hors le temps. Un peu cassé.

Le stream de Joanne Leah

>>> flickr