Plus de mots, rien que les yeux pour apprécier theDeathofYouth.

J’ai séparé mes sélections, trop nombreuses, en plusieurs billets. Le prochain sera sous CE LIEN, dont la virtualité est redoublée puisque le contenu y est déjà…

Le reste

>>> ICI