Plus de mots, rien que les yeux pour apprécier theDeathofYouth

 

 

Ce billet fait suite à un premier, qui mettait déjà à l’honneur les admirables photographies de l’auteur, à revoir >>> ici

Le reste

>>> ICI