Capture d’écran 2012-12-05 à 20.24.41

Des centaines de likes, de favs et de commentaires pour quelques 200 photos et très rarement un bout de visage. Toujours cette silhouette dissimulée, tournée vers le paysage. Toujours ce gimmik et ce succès. Y aurait-il comme un phénomène Yatender ? J’ai choisi de vous montrer cette semaine ce que je préfère de ses travaux: ces très belles superpositions où justement la dissimulation du sujet se fait dans le décor. Fondu, j’aime particulièrement ce cliché (en 5è position) où le contour du corps devaient la matrice d’un paysage à la fois urbain et naturel. Il y a comme une prophétie romantique, un peu de tristesse aussi, dans l’idée de cette assimilation du corps et du monde, dans des fusions blanchâtres et comme en train de disparaître.

Au-delà donc du succès, du phénomène flickr, ce qui m’a frappé chez Yatender c’est cette vision où la brutalité est poétisée, arrondie sans être allégée.

>>> Tumblr

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.23.53

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.23.15

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.22.43

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.22.59

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.23.29

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.24.03

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.26.05

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.24.16

Capture d’écran 2012-12-05 à 20.23.41