Capture d’écran 2013-01-12 à 10.52.10

 

Il y a un procédé par lequel Cyanide Mishka parvient à transposer dans les rectangles de pixels surtraités la douleur qu’elle semble éprouver en douceur à voir. Il y a sûrement un tuyau algorithmé par lequel ça se transforme. Un boyau, ça ne peut être que ça.

Le sait-elle ? Le savent-ils quand ils le font ? Est-ce important ? Ils tournent autour de ce boyau de façon brillante. Ils ont aussi compris que vous aimez ces fils photos exhibotorturés, analiticotorturant, illico tonitruants.

Lire la suite »


Capture d’écran 2013-01-02 à 21.11.59

 

Patricio Suarez est un photographe professionnel qui s’exerce dans différents domaines commerciaux et continue parallèlement à produire des clichés bien à lui, presque tous carrés et à l’argentique. Les optiques Zeiss sur le moyen format ont l’air d’être les armes préférées de ce puriste, de ce chasseur de détail, de ce metteur en scène de féminité.

Lire la suite »


Capture d’écran 2013-01-01 à 19.18.11

Le blog a souvent distingué la photo de l’image et donné l’ascendant à la première sur la seconde, en lui reconnaissant tout un tas de qualités que la seconde oubliait comme un enfant indigne. Cette distinction maintenue, je prends beaucoup de plaisir à promener mes yeux parmi les images – souvent carrées – d’Emmanuelle Brisson.

Lire la suite »


Capture d’écran 2012-12-05 à 20.24.41

Des centaines de likes, de favs et de commentaires pour quelques 200 photos et très rarement un bout de visage. Toujours cette silhouette dissimulée, tournée vers le paysage. Toujours ce gimmik et ce succès. Y aurait-il comme un phénomène Yatender ? J’ai choisi de vous montrer cette semaine ce que je préfère de ses travaux: ces très belles superpositions où justement la dissimulation du sujet se fait dans le décor. Fondu, j’aime particulièrement ce cliché (en 5è position) où le contour du corps devaient la matrice d’un paysage à la fois urbain et naturel. Il y a comme une prophétie romantique, un peu de tristesse aussi, dans l’idée de cette assimilation du corps et du monde, dans des fusions blanchâtres et comme en train de disparaître.

Lire la suite »


6424604565_c115602b64_z

 

Séduisant, intriguant, délicieux, délicat, toujours doux, le regard de celui qui a choisi un pseudonyme équivalent à un angle presque naturel de vue "35mm", nous dépose toujours avec la violence que savent avoir la finesse et la tendresse sur le corps féminin. On se laisse aller, on s’y laisse aller…

Lire la suite »


Capture d’écran 2012-12-05 à 16.35.02

On est assez habitué, par la culture dictée, cette nouvelle distraction prétendument intellectualisante, d’aimer l’ensemble de l’oeuvre d’un artiste, ou des périodes. C’est tellement plus chic. C’est tellement plus rationnel. C’est tellement plus fondateur de ce discours qui accompagne sans cesse le fondement même de la pensée autour de l’oeuvre. D’ailleurs on parle souvent de l’oeuvre au singulier, ça se mastique mieux quand on arrose l’auditoire de mots nobles aux vernissages à la thune pétée.

Lire la suite »


 

 

 

Je n’ai rien à dire d’autre que ce que chacun d’entre vous pourront faire dire eux-même à la séquence que j’ai donné aux photographies troubles de Bee Hive.

Lire la suite »


 

 

 

JL Picture est un pseudonyme assez tiède en comparaison à l’indéniable chaleur nocturne de ses clichés urbains. Des paysages "classiques", morceaux de villes avec bout de route savamment coupé en premier plan, mouvement des phares des autos, lignes de fuite bien posées, jeux de lumière surchargés de brillance qui redessinent les buildings en silhouettes oniriques, traînées de jaunes, de rose, de la chimie de polaroid comme des friandises pour les yeux. On en goberait, on a envie de goûter, de mettre ses doigts dans la peinture, on a envie d’étaler. Il le fait, lui, d’ailleurs, redessinant par-dessus ses clichés au feutre noirs des petites formes arrondies en réseaux.

Lire la suite »


 

Quand j’entends Roarie, je pense toujours à cette petite voiture de courses pour enfants. Puis je divague sur sa manie du blink, son hyperactivité et ses dérapages permanents avant de me rappeler à l’élément central de cette modèle américaine si fine et gaulée, si tonique pourtant: la sensualité.

Lire la suite »


Entre l’image qu’on se fait des types comme nous – comme vous – et nous, il y a vous, il y a nous. Et pire encore, il y a eux. Entre l’univers dégagé du regard qu’un public porte et celui mis en œuvre dans le pendant de la séance, il y  bien des métamorphoses. "Que veux-tu qu’on pense des gossips qu’il peut y avoir sur nous, je passe mes journées à photographier des nanas à poil" m’a dit Philippe Bourgoin, il n’y a pas 1 mois, dans ce qui ressemblait à l’antichambre de son QG. Et qu’est-ce qu’on en a à foutre, qu’on pourrait ajouter.

Lire la suite »

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 8 584 autres abonnés

WARNING – ATTENTION

18 + BLOG

If you're under 18, please read THIS instead.

Si vous avez moins de 18 ans, lisez ÇA plutôt.

twitter

my flickr

Cut Cam



Walk the dog with me

(Made with @RC_NOCROP) #nocrop #instamark #rcplatform #love #instagood #me #like #cute #follow #tbt #girl #followme #beautiful #happy #igers #instamood #fun #collage #nocropcolge

Cam Backstage photo by June   Paris 2014

Elfe vu de dos W/ B Instapic

Shooting location

Persona

Pegre

Ici maintenant.

Plus de photos
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 8 584 autres abonnés