You are currently browsing the tag archive for the ‘photo’ tag.


Capture d’écran 2013-01-22 à 21.04.42

 

Depuis que je l’ai publié en février 2010 sur ce même blog, ça a changé Edoardo Pasero. C’est devenu ce que c’était déjà, ce que ça aurait dû être, ce que ce sera toujours. C’est moins doux peut-être. Plus noir, plus nocturne. C’est plus narratif sûrement. La naissance d’un site et le besoin de publier par séries à la façon de scripts cinématographiques photographiés. Les portraits trouvent des cadres qui leur ressemble, dans lesquels ils fondent, s’affrontent.

Lire la suite »


Les mots qui accompagnent mes billets sont parfois laconiques, faute de temps notamment. Ce sera le cas ici. Ce que j’aime chez Radoslaw Pujan pourra étonner -je sens déjà certains proches du « milieu » qui font me faire de gros yeux questionneurs et me demander des « ah bon » ahuris « t’aimes ça, toi » et me planter des arguments immuables. Alors je l’affirme simplement: ce que j’aime chez Radoslaw Pujan c’est le Kitch, la douceur et la maîtrise. Et je ferai les mêmes compliments aux modèles qui sont comme des poupées russes aux dimensions elles aussi ahuries.

Lire la suite »


De temps en temps un billet est consacré à une modèle et rien qu’à une modèle pour qu’on ait le temps de s’y attarder, de poser ses yeux sur elle plutôt que sur les photographies, les œuvres, les séries et les faiseurs. Pour qu’on fasse le chemin inverse qui va du sujet à ceux qui le créent. Pour une fois, parfois.

J’arrive parfaitement à concevoir qu’on ne trouve rien à Camdamage, cette jeunette américaine qui dès qu’elle a débarqué dans les objectifs ricains a fait le tour de presque tous ceux qui nourrissent les 3/4 des flickr, tumblrs que les gens comme moi parcourent à longueur de journée. J’arrive à le concevoir d’une part parce que Cam est une sorte de bête issue des tréfonds de ces réseaux si adorés (pour qui se prend-elle ?) et d’autre part parce que ses atouts doivent dérouter le quidam.

Lire la suite »


 

 

 

A défaut d’une foule de mots pour qualifier le travail de celui qui ne prétend pas photographier pour faire de jolies images ni de l’argent mais parce qu’il s’y sent appelé, un jeu de mots.

 

Lire la suite »


 

Sélection légèrement éclectique des images rassemblées sous le pseudonyme de 4Spo, dont vous comprendrez mieux les intentions en suivant ce lien vers leur site. Sorte de collectif rassemblé autour d’une passion pour les films, les vieux, ceux qui ne sont pas étranges même s’ils ont une drôle d’odeur.

Lire la suite »


J’ai découvert les photos de Fanny Latour-Lambert parce que j’avais envie de trouver une fille jolie et que j’ai découvert que j’avais raison à travers ses photos à elle. Évidemment, ça compte la façon dont on découvre les photos de quelqu’un. Ça joue dans la perception. Surtout quand on passe un peu de temps à chercher.

Puis je les ai regardées et regardées encore. Parce qu’au début j’avais perçu de jolies textures, un traitement qui rappelait les jolies densités de l’argentique – « analogique » pour les plus jeunes. J’avais cru tomber dans une des meilleures choses à voir dans la triste atmosphère de pose de la photo fashion, déclinant à volonté des new face. Puis, puis, puis…

Lire la suite »


Le blog reprend du service pour l’année avec, je l’espère, une plus grande assiduité, une plus grande régularité surtout (de ma part). Je pense prévoir un nouveau billet par semaine, certainement le dimanche tôt le matin. J’ai contacté de nombreux photographes que j’ai laissé en suspens tout l’été et autour desquels j’ai à faire ce travail de sélection et de mise en séquence, de présentation ou d’écriture plus personnel comme j’ai parfois fait.

Et pour rouvrir le bal, initier, s’y remettre, ce sera une chasse énigmatique à l’oiseau dans des tableaux de triptyques en images fixes ou en mouvement avec Anna -la modèle- et Tom -le photographe.

J’avais découvert les photos de Tom Spianti il y a plus de deux ans, parce qu’une modèle que l’on a tous les deux photographiée et qui s’est maintenant rangé des vélos à lentilles m’avait parlé de lui. J’avais découvert l’univers de Tom Spianti avec l’envie qu’on a quand on commence à photographier des filles et que l’on voit l’aboutissement de ses travaux, leur simplicité et leur finesse.

Lire la suite »


Du grain comme s’il en sortait d’une VHS aux trames enivrantes savamment disposées en motifs dépourvus de contenance balisée. Improbabilité probante. Trace à fleur, irrisante, grisante. L’univers de Baptiste Léonne est noir et voyeur, dévoyé, suave, chaud, bougé, rythmé, déliré.

J’aime.

Lire la suite »


 

 

Une sélection de photos d’Heiner Luepke, comme il y en avait déjà eu dans ce billet il y a un moment déjà

 

Lire la suite »


Une sélection de photos de Joanne Leah, accompagnée de peu de mots. J’aurais l’impression de me répéter mais j’aime la douceur du presque, la douleur du réussi, les yeux dans le noir, sentir les photos par le bout des doigts, se sentir à la fois ailleurs et dans la pièce avec le modèle et le photographe. Sentir que ça vit dedans, dessous, derrière… sans édulcorant, sans trop d’auto, sans trop le style des partout, du in, du hype, des poutreuses de modeuses. Un air du temps hors le temps. Un peu cassé.

Lire la suite »

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 8 590 autres abonnés

WARNING – ATTENTION

18 + BLOG

If you're under 18, please read THIS instead.

Si vous avez moins de 18 ans, lisez ÇA plutôt.

my flickr

La bouche. Recherche numérique  Avec Romy Alizée

Cut Cam

Au bord...  New serie exclusively at http://lobbiaz.findrow.com

Lignes Avec M  Soon on http://lobbiaz.findrow.com

Plus de photos
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 8 590 autres abonnés