Le miroir peut être un élément dans l’image ou un moyen de faire une image. Il reflète aussi bien la lumière. Cet élément est donc dans et hors l’image en tant qu’objet. En tant que symbole il peut rendre l’oeil fou, mener le regard, concentrer l’attention. Il peut être une image dans l’image. Il est donc encore une fois dans et hors l’image. Dedans comme image dans l’image. Dehors parce qu’il nous montre notre propre façon de regarder.

Le miroir est aussi au centre de la problématique voyeur/exhibitionniste : qui regarde qui ? Qui veut être vu, celui qui se montre dans le miroir ou celui qui regarde ? Car la photographie, de ce point de vue, rassure : elle ne montre qu’un seul point de vue. Mais en réalité, en général, on sait que quand on voit dans un miroir on peut être vu en retour et c’est là que le jeu commence.

Surtout, ici, j’ai voulu éviter toute la niaiserie des images érotiques ou le miroir sert de mauvais axe de symétrie de merde avec le monde pour créer des jumeaux à la con

Noritoshi Hirakawa, Vier Zwei Eins @ Newman Popiashvili

Ella Mirror New
Ella's Reflection

Will it be my heart?

Mari & Her Mirror

Mirror can be an element in the photography or a way to make the photography. It reflect light as well. So this element is in and out the image as an object. Being a symbol it can drive the eye crazy, lead the look somewhere, focus. It can be a frame in a frame. So it is again in and out the image. In as an image in the image. Out as a way of showing us how we look.

Mirror is also in the middle of the voyeur/exhib theme : who’s looking at who ? Who wants to be seen, the one showing himself in the image or the one looking. Photography only shows one side of the game, one point of view. But for real, usualy, we know we can be seen when we see and all the game starts here.

Overall, here, I tryed not to fall into those stupid erotic images where the mirror is a bad symetrical axe with the world to create shitty twins.