Joseph est un photographe professionnel italien basé à Florence. Il réalise des photos dans différents domaines et produit des images que je qualifierais de sexy. De la photo de charme. Ce que revêtent de péjoratif ces mots, et qui désigne une déchéance qui n’est pas inhérente à la nature même ou à la définition (s’il en existe) de ce type d’images, est assez vite oublié quand on apprécie avec quel respect notre regard est posé sur le corps de ces femmes dont on sait au final qu’il ne leur a rien volé, que ce sont elles qui lui ont donné.

Si la première image est plus crue, je l’ai choisie parce que d’une part elle me rappelle les grands nus de Newton (ce n’est pas le cas du reste des images) avec leur façon de se tenir droits et debout dans des poses qui ne cachent rien – et à ce titre cette image est assez éloignée des jeux de cache-cache que l’on trouve dans le reste des images sur Dreamshots – et d’autre part ses aspects techniques m’inspirent (teinte et impression de la lumière sur le corps).

J’ai aussi choisi de montrer les photos de Joseph aka Dreamshots pour la façon, justement, qu’elles ont d’incarner la photo sexy ou de charme. De houleuses discussions avec de virtuels et parfois monolithiques contacts internet de réseaux sociaux m’ont fait prendre conscience qu’aujourd’hui, de la même manière que les médias jouent toujours à nous faire croire que l’auteur d’un livre en est le narrateur et souvent le (fond du) personnage principal, de la même manière donc, les gens ignorent qu’une image est le résultat d’un processus de création dont un des objectifs est de créer un regard, une manière de voir, une posture.

Parmi ces procédés de création, certains s’appellent des ‘codes’. Et dans les codes de la photo de charme, parfois il existe le côté voyeur. On vous fait croire que vous volez l’image d’une fille. On vous le fait croire dans la photo mais en vrai, la fille joue la fille dont on vole une image. Différence entre voyeurisme réel et photo de genre : le voyeurisme est une intrusion non autorisée, non consentie. Il est donc moralement abject et de mauvais goût.

Joseph, sur Dreamshots, est passé maître en l’art de vous rendre si proche du modèle que vous pourriez croire que ce sourire vous est adressé, que cette façon de cacher certaines parties du corps est espièglerie.

Le reste des photos illustre mieux mon propos que cette selection qui est, à mon sens, bien au-delà de la simple photo définie ci-dessus :

http://www.flickr.com/photos/8011997@N06/