Superdaimos : votre oeil peut vous faire croire qu’il s’agit d’une estampe, d’un paysage. Certains codes dans l’image ou autour vous trompent gentiment. J’ai cru à de la calligraphie asiatique, au premier coup d’oeil. Puis je me suis rendu compte que c’étaient des corps qui étaient écrits sur ces fonds colorés. Cet idéogramme perçu était donc une cuisse, une fesse, le toit de ce kanji des cheveux…

Je vous invite à voir le reste ici :
http://www.flickr.com/photos/superdaimos/

Superdaimos sera exposé au museum of porn in art en Suisse :
www.porninart.ch/museum/