A part ce carré sans tête que j’ai choisi entêté que je suis du nu en entête, j’ai sélectionné pour vous quelques portraits réalisés par Louise Imagine et qui ne forment pas une série cohérente. Je les ai glanés.

Des polaroïds noir et blancs, et une série couleur ou le rouge éclate dans des contre-plongées abyssales, verticales, jouant sur les flous de netteté que l’on ressent parfois dans les moments d’intimité où tous les sens nous tournent, puis d’autres encore.

Louise Imagine est une tweepie :

www.twitter.com/louise_imagine

Le mieux pour retrouver toutes ses prolifiques productions et activités est d’aller ici :

http://louiseimagine.me/