Ce billet se divise en deux: la femanimale et un « vrac » d’autres clichés non assortis. Des délices, à l’heure où blanchit la campagne, glanés. Que ceux qui ont déjà affuté leurs ongles pour mieux typer qu’ils trouvent la fille trop mince, trop grosse… ou à leur goût limitent leurs commentaires. Ce sont sans doute ceux-là qui se la friment dans les dîners en rappelant que l’art consiste à rendre visible l’invisible. Or ils ne sont pas capables, comme ils le démontrent, de percevoir autre chose que l’objet qu’ils voient dans les rectangles et les carrés. Tout est question de parallélogrammes, tout. Albert Rasyulis, aka tembr69, y écrit les lumières à merveille.

Découvrez le reste des ses talentueuses productions en suivant le lien ci-dessous ou dans un billet de ce blog plus ancien.

>>> http://www.flickr.com/photos/tembr69/

En un le « vrac ». En deux la femanimale »

« Qu’est-ce que l’amour ? – Le besoin de sortir de soi. – L’homme est un animal adorateur. – Adorer, c’est se sacrifier et se prostituer. – Ainsi tout amour est-il prostitution. » Charles Baudelaire