Des filles comme s’il en pleuvait. De subtiles propositions sexy, des corps à la pelle… unité des séries dans le choix colorimétrique souvent réduit à l’influence majeure de deux teintes rendues principales dans le clair et l’obscur. Ce qui enchante le plus le regard chez l’Un Des Nombreux, ce sont ces cadrages souvent si inhabituels et pudiques, qui dévoilent avec maîtrise et art, des éléments choisis pour nous donner envie d’en voir d’autres. Vous savez, cet art de faire croire que rien n’est fait exprès.

L’Un Des Nombreux porte bien son nom puisque la quantité d’images au sein de son propre stream est immense et qu’elle pousse le spectateur, dans l’interminable défilement des images, à en vouloir encore plus. Consommation effrénée du bout des yeux. Roulette de charme.

Ce billet est le premier d’une série de deux, sur le même auteur.

Le reste des photos à découvrir ici

>>> http://www.flickr.com/photos/romolomilito/

La structure mystique d’internet me permet de vous livrer le lien qui dirigera vers la suite de cet article, suite qui existe déjà dans un futur pas encore actualisé… c’est étrange, il faut l’admettre. Ce lien est donc un post vers un futur crée dans le passé

>>> des filles 2/2